LA Science : progrès ou déclin ?

Demander à une personne si elle est pour ou contre la science revient souvent à lui demander si elle pense que la science permet un progrès ou un déclin de notre société. Contrairement à ce que l’on peut penser, les avis sont assez partagés.

D’un coté, on trouve ceux qui trouvent ça  « cool » car ils ont des lecteurs DVD, des iPOD, des supers jeux vidéos et une voiture qui parle. Pour cette catégorie de personne, la science est indéniablement un énorme progrès car elle permet de « simplifier » la vie de tous les jours même si ce à quoi ils pensent ce n’est pas vraiment LA science mais des applications de certaines découvertes pour le grand public, c’est à dire une partir infime des applications scientifiques.

En face, il y a ceux qui au mot « science » associent les guerres avec des armes toujours plus perfectionnées faisant encore plus de dégâts, leurs impôts servent à payer des chercheurs qui font des recherches sur des sujets incompréhensibles qui n’ont à leurs yeux aucune utilité. De plus, ils attribuent souvent la fainéantise grandissante des gens aux nouvelles technologies. Pour ce type de personnes, la science est synonyme de déclin, c’est cette science du 20ième siècle qui va détruire l’Homme et nous empêche de réfléchir en nous mâchant tout le travail.

 Evidemment, j’ai traité ici deux cas extrêmes qui n’existent pas forcément, ce sont des stéréotypes, ces 2 catégories de personnes ont un peu raison chacune, on parle bien de progrès scientifiques et technologiques qui nous facilitent la vie en la rendant plus agréable mais désormais il n’est plus question de réparer sa voiture avec un tournevis et une clef de douze en remettant sa ceinture en guise de courroie pour que ça tourne et les guerres sont de plus en plus destructrices, on décline !

Il est vrai que les avancées technologiques permettent de fournir des produits toujours plus évolués mais en même temps, on rentre vraiment dans une société de consommation où une fois notre petit bijou technologique cassé (car c’est pas toujours très solide) il faut racheter le nouveau modèle et jeter le vieux à la poubelle car sa réparation coûterai plus cher que d’en acheter un neuf plus performant. De ce point de vue, le progrès n’est pas forcément évident. Ce n’est plus d’actualité de fabriquer et vendre un produit costaud, c’est d’ailleurs pour cela que certains ustensiles culinaires ont évolué pas vraiment dans le bon sens. Avant on achetait un presse-purée chez MOULINEX qui durait 50 ans sans problème, car il était fabriqué avec un bon acier inoxydable, le problème c’est que commercialement ce n’est pas viable pour l’entreprise et ça aboutit sur des « plans de restructuration », c’est-à-dire des licenciements. Désormais, mieux vaut en vendre beaucoup le moins cher possible (du point de vue de l’entreprise bien sûr), c’est-à-dire un presse-purée en plastique basse qualité qui dure 1 an. En ce sens je ne sais pas si on a fait des progrès.


Mais attention, il faut se replacer dans le contexte pour traiter cette question (Science progrès ou déclin ?). Il faut, à mon avis remettre les choses à leur place et séparer plusieurs aspects :

  • Les réels progrès scientifiques qui peuvent permettre de développer une nouvelle technologie mais qui ne sont pas à but commercial.
  • Notre société de consommation qui évolue et qui va venir exploiter des aspects technologiques dans le but de gagner plus d’argent.

En tant qu’amoureux de la Science et fervent défenseur de la recherche scientifique à tous niveaux, je prône évident l’aspect « progrès » de la Science mais pas pour les mêmes raisons que notre premier stéréotype. A mon avis, la Science doit en premier lieu répondre à des questions dont on ne connaissait pas la réponse avant. La Science c’est l’art d’appréhender le monde qui nous entoure et de répondre aux questions de l’Homme. J’entends par là que la Science doit d’abord servir à comprendre notre monde, notre Univers : de quoi la nature est-elle faite et comment fonctionne t-elle ? C’est plus ou moins ce que l’on appelle la recherche fondamentale. Il n’y a, dans cette optique, aucune portée économique ou commerciale. On pourrait penser que dans cette catégorie de recherche tout a déjà été trouvé : c’est FAUX. Plus on affine notre perception de la nature, plus de nouveaux questionnement arrivent. Je prend en exemple le CERN (l’Organisation Européenne pour la Recherche Nucléaire à Genève, voir article antérieur sur le CERN) qui mène des recherches en physique des particules dans le but d’avoir une meilleure connaissance de la matière qui nous entoure et des premiers instants de l’univers juste après le supposé BIG-BANG. Voilà une des prochaines questions à laquelle ils pensent répondre : « Qu’est-ce qui donne une masse à la matière ? »  Autrement dit, pourquoi un électron a une masse de 9,11. 10-31 kg et le proton une masse de 1,672 10-27 kg ? Personne ne peut dire pourquoi le proton est 1800 fois plus lourd que l’électron. Après plusieurs dizaines d’années de recherche en dépensant plus de 10 milliards d’euros pour le nouvel accélérateur de particules (le LHC) et en exploitant 6000 personnes d’une vingtaine de pays, peut-être que cette question va être résolue dans les années à venir. A quoi sert concrètement de savoir cela pour monsieur tout le monde? Eh bien je dirai à rien si ce n’est valider un modèle théorique sur la composition et l’interaction de la matière (le modèle standard). En ce sens, je trouve la Science noble, trouver des réponses à nos questionnements sur la nature constitue un progrès gigantesque pour notre connaissance.

Mais bon, la science, c’est aussi la recherche appliquée, trouver de nouvelles technologies qui aboutiront sur des brevets dans le but de développer des produits commerciaux. A la base, ce sont toujours des recherches utiles qui aboutissent à des progrès réels en utilisant comme matière première les résultats de la recherche fondamentale qui n’a pas forcément trouvé d’applications car ce n’est pas son rôle. Je reprends toujours le même exemple que j’aime beaucoup :  Einstein (ou Poincaré) établit la relativité en expliquant que le temps ne s’écoule pas toujours à la même vitesse (selon les champs gravitationnels et notre vitesse), il n’y a aucune application mais 80 ans plus tard quand les USA ont mis en route le système de positionnement GPS, cette dérive temporelle dans les satellites a dû être prise en compte (voir article GALILEO). Dans cet exemple je vois vraiment des progrès scientifiques car une trouvaille scientifique a été réellement bien exploitée.

Bien sûr, en pensant à Einstein, on pense aussi que la relativité à mis en exergue l’équivalence masse-énergie (le fameux E=mc²) et que de cette formule, les puissances militaires sont arrivées à créer des horreurs destructrices, je parle bien sûr de la bombe Atomique et de la bombe H. Dans ce cas, je ne suis pas sûr que le mot progrès soit très approprié mais je tiens à souligner que ceci n’est pas la faute de la Science. La faute revient entièrement aux différents gouvernements qui exploitent des découvertes à des fins guerrières. Ici, on ne doit pas condamner la Science mais l’Homme !

J’attends vos réactions à ces différents propos, n’hésitez pas à faire part de vos impressions sur ce sujet qui peut s’avérer délicat.

5 réponses à “LA Science : progrès ou déclin ?

  1. tu déprimes ? science sans conscience ..etc au sens moral Rabelais est toujours là et il est peu probable que l\’on puisse s\’opposer à l\’association savoir-pouvoir. Le maintien de la competition a tous les niveaux du savoir est certainement une bonne precaution contre d\’eventuels abus même si cela peut conduire  parfois à la confrontation

  2. Bonjour,
    Félicitations pour votre site qui est vraiment bien conçu! J’ai créé un annuaire de blogs et si vous souhaitez vous y inscrire voici l’adresse: http://netblog.webtoweb.fr  !
    Bonne continuation

  3. Bravo cousin ton blog il cartonne, j\’ai tout lu. Même si dans cet article tu vas un peu vite en besogne pour expliquer les licenciements de Moulinex mais en même temps c\’est pas ton domaine de compétence priviligié…
    Bisous ma couille et bonne continuation, je suivrais la suite

  4. il ne pas oublier de mentionner les progrès scientifiques qui ont permis l’anvancée de la médecine ainsi que de tout les médicament les opération chirurgicales permettant de soigner les malades je pense que le recherche est très importante dans ce domaine

  5. Franchement c’est vraiment genial, je devais ecrire un sujet d’invention sur le pogres en ecrivant un dialogue en francais je suis en 1ere S et vraiment beau blog, j’adore les sciences !

    Bonne continuation mec ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *