Les éoliennes, c’est sérieux ?

On m’a demandé récemment :
« 
pourquoi ne remplace t-on pas toutes nos centrales nucléaires par plein d’éoliennes partout en France ». On va donc se projeter dans une France où on décide de remplacer le parc nucléaire par des éoliennes…

Les plus grosses éoliennes commerciales (et les plus rentables) ont une puissance d’environ 2.5MW. Typiquement, les éoliennes N90/2500 fabriquées par un des leaders mondiaux : Nordex. Ce modèle mesure autour des 120m de haut pour un rotor ayant un diamètre de 90m (les pales font 45m). Le bruit dégagé est de 105 dB(A). On peut lire dans la documentation que les 2.5MW sont disponibles pour un vent supérieur à 14m/s (50km/h). Si le vent tombe à 8m/s, la puissance fournie est de 1MW et pour 6,5m/s on a 500kW. En pratique, une augmentation de 10% de la vitesse du vent donne 15 à 20% d’énergie en plus.

En étant raisonnable, on peut considérer qu’on peut installer 8MW par km² avec ce type d’éolienne, c’est-à-dire 3,2 éoliennes par km² en vue de la taille des pales
et de l’espacement minimum entre 2 éoliennes. Concernant l’éolien offshore (dans la mer sur le littoral) la puissance installée au km² est la même. Voici la carte des vents en France (pour une altitude de 50m) :

 Sur le territoire français, la vitesse du vent se situe aux alentours de 5m/s à 50m au-dessus du sol, notre éolienne de 2,5MW ne fournit plus que 200kW. Mais l’éolienne que j’ai sélectionnée est plus haute (120m), le vent est donc plus important et on privilégie évidemment les zones venteuses en littoral. En étant optimiste, on peut dire que notre « éolienne moyenne » en France fournit une puissance de 500kW. Dans ce cas ce n’est plus 8MW/km² que l’on installe mais 1,6MW/km². Après un rapide calcul on déduit que pour atteindre les 63 000MW du parc nucléaire français, il faut donc occuper 40 000km². Cette superficie correspond à peu près à l’ensemble de la surface occupée par la culture du blé en France (je rappelle que la France est le 4ième producteur mondial de blé avec 37 millions de tonnes). On pourrait donc remplacer toutes nos centrales nucléaires par des éoliennes si on mettait des éoliennes dans tous les champs de blé. Peut être que je ne suis pas le premier à avoir cette idée, puisque à côté d’Orléans des éoliennes Nordex poussent comme des champignons en pleine Beauce dans les champs de blé (voir photo en début d’article). Mais est-ce bien sérieux? 40 000km² d’éoliennes en France, je vous laisse apprécier par vous-même cette possibilité…(c’est bien sûr irréalisable).

Oui, les éoliennes c’est bien, ça montre que notre pays s’engage dans les énergies renouvelables, c’est une noble cause mais est-ce réellement une solution à notre
gigantesque consommation électrique ? Ne devrait-on pas plutôt chercher à réduire notre consommation plutôt que dépenser de l’argent dans des éoliennes qui représenteront dans le meilleur des cas quelques pourcents de la consommation électrique française ? J’avoue que pour l’ingénieur que je suis, c’est bien les éoliennes, c’est pile dans ma branche et ça fait de l’emploi, on ne peut pas négliger cet aspect mais on pourrait aussi créer plus d’emplois pour le développement de futurs réacteurs nucléaires « propres » qui ne dégageraient presque plus de déchets radioactifs ! Mais pour ce qui est des choix à faire, c’est une question 100% politique où les scientifiques sont laissés de côté…

14 réponses à “Les éoliennes, c’est sérieux ?

  1. Votre raisonnement oublie une chose vitale: la régularité du vent. Si vous avez un pic de demande par une journée de faible vent, il va vous falloir beaucoup plus d’éolienne que cela. De plus, la vitesse du vent peut varier de façon brutale ce qui entraînera invariablement une chute de production d’électricitée. Afin de combler ce manque, il faut obligatoirement coupler les éoliennes avec un autre moyen de production. A l’heure actuel seul le thermique peut réagir assez vite. Afin d’avoir un réseau stable compter sur 50MW d’énergié éolienne oblige a démarrer un centrale thermiqe de la même puissance au cas ou. Les éoliennes et la stabilité du réseau sont un joli sujet de recherche qui est loin d’être résolu: le 100% éolienne n’aura jamais lieu et le 100% énergie  renouvelable n’est pas pour demain.

  2. Bonsoir!! bien bien ton blog!! Ici aussi c’est un grand sujet de discution!! Savoir où les instaler!

  3. Très intéressant ! On comprend mieux les problèmes quand ils sont argumentés ainsi !agnès

  4. Martz Frédéric

    Pour ceux que les éoliennes fascinent voici quelques extraits de l’«Avis de la Commission de Régulation de l’Energie (C.R.E) en date du 5 juin 2001 sur l’arrêté fixant les conditions d’achat de l’électricité produite par les installations utilisant l’énergie mécanique du vent»: « […] les fluctuations imprévisibles de la production, […] obligent les autres moyens de production à s’adapter sans cesse – ce qui réduit leur rendement et leur fiabilité- et nécessitent d’augmenter les marges de sécurité du système, … » « Les filières à production non garantie ne permettent pas d’éviter la construction de centrales supplémentaires qui produisent de l’énergie garantie, indispensable pour les gestionnaires du système électrique.[…] »(Centrales émettrices de CO2, et d’en déduire donc:) «[…]une éventuelle décision politique d’écarter le nucléaire à l’avenir peut l’emporter sur les considérations d’économie et de lutte contre les émissions polluantes dans l’atmosphère. » En France 75pct de notre électricité provient du nucléaire; compte tenu de l’intermittence de la fourniture éolienne, il faut pour 2,5 à 6% prévus de la production totale d’électricité d’ici 2010, quelques milliers à env.12 000 machines, sur quelques centaines à env. 1500Km².Pour 20 % maximum possibles de la production il faudrait env. 30 à 40 000 machines sur quelques milliers à env.5000 Km². Essentiellement prévues sur des sites naturels (roche, flore, faune) vierges jusqu’alors inconstructibles, il faut pour ces éoliennes: -Socles de béton de 14m. de coté, soit env. 200m², par 3m. de profondeur ; -autant de surfaces arasées (relief, roches, végétation) diam.60m., soit env. 2800m², d’assemblage des pâles ; -autant de surfaces décapées et empierrées de 16 par 20m., pour grandes grues ; -autant de surfaces décapées et empierrées de 10 par 12m., pour petites grues ; -une piste de 5m.50 de large reliant les éoliennes d’un parc entre elles et permettant l’accès au site ; -liaison au réseau, souvent par câble souterrain, quelquefois de plusieurs kilomètres. -Avis de la C.R.E en date du 5 juin 2001 sur l’arrêté fixant les condition d’achat de l’électricité produite par les installations utilisant l’énergie mécanique du vent (15p.): http://www.cre.fr/fr/content/download/804/12281/file/1022770260441.pdf -Jean Nicolas (écrit pour le groupe Energie de la SFP): Faut-il édifier en France des éoliennes raccordées au réseau électrique général ? (Le contexte français) : http://lpsc.in2p3.fr/gpr/SFP/Nicolas.htm -« Quelle surface faut-il couvrir d’éoliennes pour fournir à la France le courant dont elle a besoin ? » (Jean-Marc Jancovici) : http://www.manicore.com/documentation/eolien.html http://www.ventdecolere.org/ http://ventdubocage.net/

  5. salut les éoliennes dnas le nord il y en aura bientôt plein en fin de compte ca ne dénature pas plus que ces poteaux EDF noir Si tu veux , tu peux t’inscrire sur mon annuaire du Pépère , c’est gratuit, c’est à l’adresse : http://www.123ici.com/annuaire-2708 Je te souhaite une bonne journée

  6. Entre la production de l’electricite en centrale nucléaire et l’utilisation chez le particulier, l’effet joule disipe un certain pourcentage (25 %?, 40%?) alors que la production des éoliennes peut -être a proximité donc 100%.Mais la véritable solution est de moins consommer.

  7. Dans l’idéal, ce serait formidable de pouvoir bénéficier du combustible lunaire pour nos centrales nucléaires ( exit les problèmes de déchets )… Bemol lol, comment l’acheminer sur Terre sans
    que ça ne coute trop cher ? ^^
    En attendant les éoliennes me paraissent une bonne alternative mais à usage ciblée.
    Sur certains building, on commence à installer des éoliennes sur les toits ainsi que des panneaux solaires , c’est toujours ça de gagner sur l’optimisation de l’emplacement.
    Au passage je tiens à vous féliciter pour votre blog que je viens de découvrir récemment , vous avez raison de partager la science. Je viens de créer un forum justement dédié à la science et à la
    technologie. Il n’est pas encore référencé sur Google donc très peu de monde pour le moment mais si ça vous interresse d’échanger des idées, opinions etc … Soyez bienvenues :
    http://www.planet-techno-science.com

  8. jean françois Boulanger

    Bonjour
    A propos des éoliennes et d’autres énergies alternatives …
    Premier constat … l’installation de ces mode de production est au mains d’entreprises dont le seul soucis est de vendre … pour la valorisation économique c’est du grand n’importe quoi … On
    fait croire à l’acheteur des ces installaltions que cela ne coûte rien et que mieux encore on gagne de l’argent .. Démonstartion basée sur les chiffres gonflés vers le haut ou vers le bas selaon le
    cas ; de plus « on » ne te parle jamais de la pérénité du produit …..
    Bref dans 20 ans le constat sera moins brillant ..
    Il faut moins consommer en premier et c’est plutôt simple ,ensuite faire chacun un peu de son coté
    Pour ma part j’ai changé un chauffage au fuel contre un au bois (que je fabrique moi même) , changer ses ampoules , penser à eteindre …… chaque individu ne pése pas lourd mais l’ensemble oui
    !!! notre société n’est absolument pas prête pour cela et préfère payer des taxes qui jamais ne produisent le résultat annoncé
    C’est vrai pour l’énergie , les ressources et l’alimentation …optimiste par nature je suis plus pessimiste quant à l’implication des « citoyens » ….
    Pour exercer dans plusieurs associations, je constate que les décisions sont prises souvent dans le sens ou elles ne contraignent pas mais pas dans le sens où elles apportent …court terme
    seulement …
    Dans la parole tout le monde semble d’accord mais dans la réalité c’est mieux pour le zoootres.
    Actuellement je ne vois pas comment avancer vu que le pouvoir est pris pas la communication ( !!!!et laquelle !!!) et l’appat du gain à tout prix ; le reste c’est , je le crainds de
    l’attrape-nigaud.
    j’espère me tromper !!
    joyeuses fêtes
    jean françois

    • Désolé jean François, mais tu dis de nombreuses bêtises…
       » l’installation de ces mode de production est au mains d’entreprises dont le seul soucis est de vendre »
      Évidemment, tu connais des entreprises qui ne fonctionnent pas comme ça ?? dans le cas contraire, elles ne dures pas longtemps !
      « j’ai changé un chauffage au fuel contre un au bois »
      Le bois est très polluent , c’ est même le plus polluent.
      « changer ses ampoules »
      Les ampoules basse conso sont une énorme escroquerie, qui en dit long du pouvoir des lobis en Europe … Elles éclaires mal, elles sont chère, elles durent beaucoup moins longtemps qu’ annoncé, et surtout elles sont trés polluantes a fabriquer (en Chine ..) et a recycler.
      Si comme tu le dis, tu exerces dans plusieurs associations, renseignes toi, tout est sur internet, il suffit de repérer les sites de lobi ( il y en a plein anti-éolien) tu auras les idées plus clair aprés.
      cordialement

  9. Les éoliennes se deviennent de plus en plus populaire. Les gens qui ont les éoliennes pour particulier dans leurs jardins le confirment.
    Source d’information: http://www.eolienne-particulier.info

  10. Bonjour,

    Les éoliennes pour particulier, ça marche, si l’installation est bien dimentionnées au regard des besoins électriques de la personne chez qui elle est installée!!

  11. aujourd’hui les plus grosses machines installées ont une capacité de 4MW et plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *