Savants américains : Scientists of America

je viens de découvrir un site internet plutôt intéressant pour diverses raisons :
Scientists of America : Studies and statistics on the subject you need  (http://www.scientistsofamerica.com).

soa.JPG

Contrairement au titre, c’est un site français rédigé par des français. Le principe est assez simple, si vous avez envie qu’un article « scientifique » existe pour étayer certains de vos dires, faites la demande à Scientists of America et votre article sera créé de toute pièce pour vous donner raison (pour une participation de 5€) ! Evidemment les demandes sont plus tournées du coté des statistiques, c’est bien connu qu’on peut faire dire à des chiffres tout ce qu’on veut. C’est de cette manière que leur équipe soutient de manière « scientifique » que le taux de réussite au baccalauréat est proportionnel à l’intérêt du tournoi de Roland-Garros ou bien que les personnes de moins de 165cm donnent plus d’amour sans oublier que les gens qui ont les yeux bleus aiment les films allemands et quele jeu vidéo améliore le niveau scolaire. Les articles sont bien montés et documentés mais il n’y a pas références bibliographiques ce qui pourrait être intéressant mais peut être difficile à trouver pour soutenir des hypothèses farfelues.


sc.JPG

Il est vrai que quand on veut soutenir une idée dans une conversation, ça donne tout de suite du poids de dire : « les scientifiques américains ont dit que… ». Voilà ce qu’ils nous disent pour  soutenir leur démarche :

« À ScientistsOfAmerica, nous avons choisi une voie médiane. Comme la presse de vulgarisation scientifique, nous n’hésitons pas à extrapoler les informations dont nous disposons ni à nous exprimer sans être pour autant détenteurs d’une quelconque autorité académique. Comme les laboratoires universitaires les plus sérieux et les revues qui relaient leurs travaux, nous n’hésitons pas à accepter de traiter les sujets que l’on nous commande ni à découvrir ce que l’on nous demande de découvrir, et tout ceci à un tarif modéré et dans une prose accessible au plus grand nombre. Il fallait faire un choix, nous l’avons fait et nous l’assumons sans réserves. »


Il faut tout de même faire attention avec ce genre de site qui contient des « fakes ». Lorsqu’un internaute classique effectue une recherche sur Google et tombe sur ce genre d’article il pourrait prendre comme véridique tout ce qui est écrit dedans et je trouve cela un peu dangereux même si normalement tous les internautes devraient savoir que le contenu des pages web n’impliquent que les auteurs et qu’il faut très souvent se méfier, même sur certains sites dit sérieux. On trouve bien des manipulations de données et de résultats dans les publications scientifiques (voir mon article Quelle confiance dans les publications ? ) alors sur le Net…

D’ailleurs dans l’un de mes articles intitulé La température il y a une erreur. Je dis que le zéro absolu (zéro degré Kelvin) est égal à –273,16°C alors qu’en fait c’est –273,15°C car j’avais confondu avec la température du point triple de l’eau (égale à 0,01°C donc 273,16°C). Mais bon ici c’est une erreur, pas un fake mais c’est juste pour signaler qu’il ne faut jamais croire aveuglément ce qu’on lit sur le Net ou ce qu’on voit à la TV.

5 réponses à “Savants américains : Scientists of America

  1. J’ai aussi été étonné du battage fait autour de cette initiative (article dans Libération) qui à mon sens ne le mérite pas: je suis assez d’accord avec votre avant-dernier paragraphe, ce sont des pages qui existent sur le Net, et que certains peuvent prendre pour argent comptant en y arrivant via un moteur de recherche.Je trouve que l’image de la science est suffisamment mise à mal pour qu’on en rajoûte pas avec de tels gadgets. D’ailleurs à quoi cela sert-il? Ce n’est pas neutre que la même semaine, reprise dans toute la presse dont Libération, soit parue cette pseudo-étude de Science-Po/ P. Assouline sur la crédibilité de Wikipedia.A dénigrer les tentatives de diffusion de la connaissance qui existent, comme Wikipedia, à créer des sites bateau comme ScientistsofAmerica, on risque fort de dériver de la science vers le scientisme. A bons entendeurs salut.

  2. Je ne pense pas que ce soit la toile qui doit être remise en cause, mais l’approche des sciences. Les physiciens n’étudient pas la psychologie pourtant il se servent de leurs sens, et de leur raison pour analyser et de là provient les erreurs sur la mesure et de la provient de nombreux sophismes dans les raisonnements. Je pense que la plupart des hommes sont sincères, mais cela ne prouve en rien qu’ils soient dans le vrai.Cordialement

  3. Bonjour,J’avais moi aussi visité ce site et j’en avais retiré un malaise. L’ambiguité y est cultivée. L’autodérision n’y est pas suffisamment mise en évidence. Le public mal averti peut y trouver à alimenter ses croyances.  C’est probablment une question de forme : une présentation plus claire  et des rappels de l’esprit du site devraient être plus présents.Bravo pour ce blog, c’est très intéressantAgnès

  4. je ne connait pas ce site( j’irais regarder) , mais je trouve au contraire assez interessant de montrer qu’on peut  faire dire ce qu’on veut à des faits( tellement vrai ds le casdes sondages..), et que la science en particulier ne doit pas perdre de vue, la recherche du « vrai » autant que cela soit possible, et non de l’affirmation à tout prix. Il est toujours possible de démontrer quelque chose, il faut encore savoir ce qu’on veut démontrer….Poincaré disiat tres bien qu’une acumulation de fait n’est pas plus une science qu’un tas de pierre une maison…..Et dans ce sens, montrer au gens qu’avec 5 euros on peut leur pondre des théoremes scientifiques sur mesure, me semble un exemple particulièrement intéresseant……..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *